Nouvelles recettes

Votre anxiété peut affecter notre écosystème

Votre anxiété peut affecter notre écosystème

Une étude récente en Suède a révélé que les traces d'un médicament contre l'anxiété affectent le comportement des poissons

Thinkstock/iStockphoto

Les interactions sociales ne sont pas la seule chose que votre anxiété affecte. Une étude récente en Suède a révélé qu'un médicament pharmaceutique utilisé pour traiter l'anxiété chez l'homme pourrait affecter nos écosystèmes.

Les scientifiques ont découvert que les poissons qui portaient des traces du médicament Oxazépam dans leur système étaient moins sociaux, plus actifs ou audacieux, et mangeaient plus rapidement. Étant donné que des indices du médicament se retrouvent souvent dans les déchets, car ils sont souvent rincés, excrétés ou jetés, l'étude a été menée pour déterminer les effets du médicament sur l'espèce, plus particulièrement la perche sauvage d'Europe, vivant dans les cours d'eau à proximité des usines de traitement des déchets.

L'étude est importante car elle soulève la question de l'impact des médicaments pharmaceutiques sur notre environnement, mais de nombreux scientifiques hésitent à mettre fortement l'accent sur ses résultats en raison de la nature dans laquelle elle a été menée. Étant donné que des niveaux d'oxazépam plus élevés que ceux que l'on trouve normalement dans les cours d'eau ont été utilisés pour l'étude, il existe une ligne de pertinence floue entre les résultats de l'étude et la façon dont elle se déroule réellement dans le monde réel.

"C'est une chose d'exposer des animaux dans un réservoir - où ils sont captifs et ne peuvent pas s'éloigner de l'exposition - à l'endroit où vous vous trouvez dans un grand cours d'eau ou un plan d'eau et ils peuvent réellement se déplacer et s'en éloigner, " dit l'écotoxicologue Daniel Schlenksays de l'Université de Californie, Riverside.


Votre anxiété vous transforme-t-elle en un maniaque du contrôle ?

Lorsque vous souffrez d'anxiété, il peut sembler que rien n'est sous votre contrôle. Plus vous avez peur de ne pas avoir le contrôle, plus vous essayez de structurer votre monde pour vous sentir en sécurité. Peut-être que vous vous êtes déjà senti impuissant et que vous ne souhaitez plus jamais ressentir cela. Une façon de gérer votre anxiété est de surcompenser en exerçant un grand contrôle sur votre environnement actuel, y compris sur les personnes qui vous entourent. Les personnes dans votre vie peuvent vous appeler un "maniaque du contrôle" et vous en vouloir à vos tentatives de créer une structure et un ordre. Pourtant, lorsque vous n'exercez pas votre contrôle, vous ressentez une grande anxiété.

Alors, que peut-on faire? Il y a de fortes chances que si vous avez été qualifié de maniaque du contrôle par les autres, vous ne voyez peut-être aucune raison de changer vos habitudes, car c'est ainsi que vous gérez une partie de votre anxiété. Vous pouvez même ne pas être conscient que vous le faites. J'espère que cet article vous aidera à prendre conscience si vous avez ce problème ou favorisera la compréhension si vous avez quelqu'un dans votre vie qui contrôle.

Trois cas hypothétiques

Cas hypothétique numéro un : Mary a eu une enfance difficile où elle a été victime d'abus sexuels de la part d'un voisin. Sa famille ne l'a pas crue lorsqu'elle a parlé des abus et elle a donc vécu à la fois dans la honte et la peur. Des années plus tard, elle se maria et eut deux enfants, un garçon et une fille. Elle accordait au garçon une grande liberté mais Marie ne pouvait pas accorder les mêmes libertés à sa fille. Elle ne permettrait pas à sa fille d'aller n'importe où seule. Elle n'a pas permis à sa fille d'aller à des activités parascolaires, ni de passer des soirées pyjama. Chaque activité ou sortie était soigneusement surveillée. La fille, ignorant le passé de sa mère, est simplement devenue de plus en plus irritée contre le contrôle de sa mère. Au cours de son adolescence, la fille est devenue rebelle, provoquant une anxiété extrême pour Mary.

Cas hypothétique numéro deux : George a grandi dans le centre-ville avec des parents qui avaient du mal à se maintenir financièrement. Son père a occupé quelques emplois subalternes et l'un d'eux était le concierge de l'école George. George était gêné par cela et n'a laissé aucun des autres enfants savoir que son père était le concierge. Sa mère a également lutté et a trouvé des emplois où elle pouvait à l'épicerie ou au salon de beauté se laver les cheveux. Elle rentrerait à la maison et dirait à George que les choses ne seraient pas ainsi si seulement son père était allé à l'école. George a pris cela à cœur et a obtenu de bonnes notes. Il a remporté une bourse et est allé dans un collège de l'Ivy League. Mais il s'est toujours senti inférieur d'une manière ou d'une autre. Il sentait qu'il devait faire ses preuves encore plus.

Après l'université, il s'est marié et a eu des enfants. George a poussé les enfants très tôt et s'est assuré qu'ils entrent dans les meilleures écoles et programmes académiques. À partir de l'école primaire, les enfants ont fait trois heures de devoirs tous les soirs, surveillés par George. Les enfants n'avaient pas le temps de s'amuser parce que George utilisait tout leur temps pour les préparer pour l'école. Alors que les enfants devenaient rancuniers, George s'est dit qu'il donnait simplement à ses enfants la meilleure chance d'avoir un bon avenir.

Cas hypothétique numéro trois : Cindy a rencontré l'amour de sa vie au lycée et ils se sont mariés très tôt. Les choses étaient très heureuses jusqu'au jour où son mari a été diagnostiqué avec un cancer en phase terminale. Bien que Cindy ait fait des recherches et essayé de tout faire pour sauver son mari, il est quand même mort. Cindy a été dévastée par sa mort et s'est sentie coupable de ne pas en avoir fait assez, même si tout le monde autour d'elle, y compris les médecins, lui a dit que personne ne pouvait rien faire. Cindy s'est remariée dix ans plus tard. Son nouveau mari était au courant de son premier mariage et de ce qui s'était passé, mais n'avait aucune idée de l'étendue du chagrin et des sentiments de culpabilité non résolus de Cindy.

Lorsque son nouveau mari montrait des signes de maladie, y compris un rhume, Cindy devenait très anxieuse. Elle faisait face à la situation en planant constamment au-dessus de lui, en lui demandant s'il allait bien et en lui prodiguant beaucoup trop de soins, comme l'emmener chez le médecin alors qu'il n'avait vraiment pas besoin d'y aller. Sa super vigilance sur sa santé devenait une tension terrible sur leur relation. C'est arrivé au point où son nouveau mari a craint de lui dire à chaque fois qu'il était malade et a caché ses symptômes quand il était malade. Ce secret rendait Cindy encore plus anxieuse.

Je suis sûr que nous avons tous vu de tels exemples hypothétiques se jouer dans la vraie vie. La mère qui essaie de contrôler les habitudes alimentaires de sa fille a lutté contre un trouble de l'alimentation lorsqu'elle était adolescente. La petite fille qui a été harcelée par des intimidateurs devient une patronne qui microgère ses employés. L'infirmière qui ne peut pas arrêter de fumer est autoritaire et contrôlante avec ses patients.

Comment changer le comportement de contrôle

Si vous ressentez le besoin de trop contrôler votre environnement et les autres, votre anxiété peut être un facteur influent.

La première étape est d'être conscient que vous le faites. Écoutez vos proches, vos amis et vos collègues qui vous disent que vous dépassez les limites de l'exercice de votre contrôle personnel. Lorsque vous contrôlez trop les autres, le résultat est presque toujours du ressentiment, de la rébellion et des relations effilochées. Afin d'éviter de tels dommages, il est impératif d'apporter quelques modifications.

Voici quelques façons d'effectuer un changement :

Écouter les autres s'ils vous disent que vous êtes trop contrôlant.

Déterminez la cause possible de votre comportement. Qu'est-ce qui vous fait craindre de ne pas contrôler certaines situations ? Selon vous, quel est le pire des scénarios pour abandonner une partie de ce contrôle ?

Parler à quelqu'un (un ami de confiance, un conseiller ou un thérapeute) à propos de vos peurs et de votre anxiété.

N'oubliez pas que la microgestion ou la tentative de trop contrôler les situations de votre vie qui suscitent la peur ne fonctionneront probablement pas à la fin. À un moment donné, vous devrez faire face à votre peur et prendre des risques. Le progrès, c'est quand vous acceptez votre impuissance face à certaines situations et événements de la vie. Il est ironique que lorsque vous atteignez ce point d'acceptation et que vous abandonnez ce que vous ne pouvez pas contrôler, vous vous sentirez plus puissant et en contrôle.

Ces articles ont été écrits par un membre de longue date de la communauté HealthCentral qui a partagé des informations précieuses sur son expérience de vie avec plusieurs problèmes de santé chroniques. Elle a utilisé le nom de plume "Merely Me."


Votre anxiété peut affecter notre écosystème - Recettes

Ce référentiel contient des cas d'utilisation de workflows avec les actions GitHub d'Actions Ecosystem.

Actions Les actions d'Ecosystem sont conçues pour faire quelque chose de bien comme la philosophie Unix. C'est pourquoi il est encore mieux d'utiliser une action avec d'autres actions.

Disons que nous voulons un flux de travail qui lint le code source et envoie le résultat au canal Slack. Dans ce cas, nous préférons utiliser une action Lint et une action Slack , plutôt qu'une action Lint et Slack . C'est parce que si nous utilisons une action Lint et Slack et que nous voulons un flux de travail qui essais code source et envoyer le résultat au canal Slack, nous devons développer à nouveau la même logique de notification Slack. Nous préférons utiliser les paramètres de sortie de GitHub Actions qui fonctionnent comme des pipelines entre les actions. Et aussi, même si vous préférez utiliser une action qui ne se trouve pas dans Actions Ecosystem dans votre flux de travail, certaines des actions d'Actions Ecosystem vous aident dans le cadre de votre flux de travail.

Si vous n'êtes pas si familier avec les actions GitHub, vous pouvez tout d'abord lire la documentation sur les actions GitHub.

Si vous êtes intéressé par les derniers, explorez .github/workflows dans les référentiels d'Actions Ecosystem.

Automatisez la mise à jour d'une balise Git avec semver et créez une version GitHub

Ce workflow automatise la mise à jour d'une balise Git et la création d'une version GitHub en ajoutant uniquement un étiquette de sortie et éventuellement un note de version après la fusion d'une pull request.

    obtient une pull request fusionnée avec la branche de base. obtient un niveau de mise à jour semver d'un étiquette de sortie. récupère la dernière balise Git dans le référentiel. augmente la balise Git précédemment récupérée en fonction du niveau de mise à jour semver à l'étape 1.
  1. [Optionnel]actions-ecosystem/action-regex-match extrait un note de version du corps de la demande d'extraction. pousse la balise Git déplacée avec la référence de la demande d'extraction en tant que message. crée une version GitHub avec la balise Git et le note de version lorsque le niveau de mise à jour du serveur est Majeur ou mineur.
  2. [Optionnel]actions-ecosystem/action-create-comment crée un commentaire qui signale la nouvelle version de GitHub.

Pour plus de détails, voir chaque document d'action.

Ce workflow vous indique quelle version sera publiée avec la pull request.

Ajouter des étiquettes appropriées à un problème en fonction des informations

Ce flux de travail ajoute une étiquette de recherche d'aide à un problème dont le titre correspond à l'expression régulière help|not work .

Propager les mentions de GitHub vers Slack

Lint le titre d'une pull request

Ce flux de travail lint le titre d'une demande d'extraction.

Attribuez automatiquement l'utilisateur qui crée un problème ou une demande de tirage


Comment le stress affecte votre santé

Vous allez avoir un peu de stress dans votre vie - nous le faisons tous, et c'est normal. L'une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé est de gérer ce stress, même lorsque vous ne pouvez pas en contrôler la source.

Un peu de stress peut être bon. Cela peut être un défi qui nous maintient alertes, motivés et prêts à éviter le danger. Mais trop de stress peut nous rendre malade. Et cela peut provoquer ou aggraver certains symptômes ou maladies, selon la recherche.

Si vous êtes constamment stressé, vous pouvez présenter des symptômes physiques, tels que des maux de tête, des maux d'estomac, de l'hypertension artérielle, des douleurs thoraciques et des problèmes sexuels et de sommeil.

Le stress peut également entraîner des problèmes émotionnels, une dépression, des attaques de panique ou d'autres formes d'anxiété et d'inquiétude.

Ce n'est pas seulement le stress lui-même qui est le problème. C'est la façon dont vous y répondez.

Par exemple, si vous fumez, consommez de la drogue, mangez trop, jouez, dépensez trop ou avez des relations sexuelles à risque, cela va causer plus de problèmes.

Si vous pensez que la façon dont vous gérez le stress de la vie nuit à votre santé physique, parlez-en à votre médecin afin que vous puissiez commencer à apporter des changements qui seront bons pour votre corps et votre esprit.


11 façons de s'assurer que l'anxiété ne gâche pas vos vacances

Après des mois de planification, d'économies et de lecture d'articles de voyage, il est enfin temps pour vos grandes vacances. Vous devriez être vraiment excité, mais au lieu de cela, vous êtes vraiment anxieux. Bien que vous essayiez de ne pas le laisser gêner vos préparatifs de vacances, il est difficile de l'ignorer. Alors pourquoi cela arrive-t-il ? Et comment pouvons-nous l'éviter? SheKnows a parlé à des experts en santé mentale pour le savoir.

Pourquoi les vacances peuvent déclencher notre anxiété

Tout d'abord, voyager ne rend pas tout le monde anxieux, mais si vous tombez dans cette catégorie, vous savez que la nervosité constante peut vous faire perdre du plaisir en voyage. Une des raisons à cela est que voyager vous fait sortir de votre environnement quotidien, et donc de votre zone de confort.

Ce qui est nouveau et différent, c'est de provoquer de l'anxiété chez certaines personnes et d'être apprécié par d'autres. "Si vous êtes une créature d'habitude, les vacances peuvent être stressantes", a déclaré à SheKnows Allison G. Johnsen, conseillère professionnelle clinique agréée et responsable de la santé comportementale au Northwestern Medicine Central DuPage Hospital et à l'hôpital Delnor. &ldquoOn ne contrôle pas autant son environnement lorsqu'on se trouve dans des situations nouvelles et différentes.&rdquo

En plus de cela, toutes les inconnues qui font partie du voyage &mdash et certaines de ce qui le rend excitant &mdash peuvent causer de l'anxiété et de l'inconfort pour certaines personnes, Courtney Glashow, assistante sociale clinique agréée, psychothérapeute et propriétaire de Anchor Therapy à Hoboken, NJ, raconte SheKnows.

&ldquoVoyager s'accompagne de facteurs de stress tels que des vols retardés, des objets oubliés, des objets perdus, se sentir perdu avec les directions, ne pas aimer vos arrangements de sommeil, ne pas aimer la nourriture là où vous êtes, et ainsi de suite", explique-t-elle. &ldquoIl y a beaucoup de choses qui peuvent mal tourner ou causer du stress.&rdquo

Stratégies pour gérer l'anxiété liée au voyage

La clé est de savoir comment vous gérez ces situations stressantes. Heureusement, nous avons quelques conseils d'experts.

Comprenez que de mauvaises choses peuvent arriver n'importe où

Plutôt que de trop penser à toutes les choses qui pourraient mal tourner pendant vos vacances avant même que cela ne se produise, il vaut mieux se sentir excité et attendre avec impatience le voyage, dit Glashow. &ldquoSi quelque chose ne va pas ou est stressant pendant les vacances, alors vous serez en mesure de le gérer au fur et à mesure qu'il se présente,» explique-t-elle. &ldquoMais il ne sert à rien de s'inquiéter de quelque chose qui n'est littéralement pas arrivé, et qui pourrait même ne jamais arriver.&rdquo

Ne pas avoir d'attentes irréalistes

Rien ne peut gâcher un voyage &mdash ou quoi que ce soit, vraiment &mdash comme des attentes irréalistes, dit Johnsen. Cela est particulièrement vrai lorsque vous voyagez avec des enfants. « Les enfants ne seront même pas près de la perfection simplement parce qu'ils sont en vacances et vous non plus », explique-t-elle. &ldquoSoyez indulgent envers eux &mdash de nouvelles situations entraînent des comportements différents. Soyez indulgent envers vous-même.&rdquo

Les enfants pleurent et c'est normal

Cela peut être très stressant si vous avez affaire à un enfant et surtout à un bébé qui n'a pas fini de pleurer. Mais Johnsen dit que vous devriez essayer de ne pas vous soucier que tout le monde soit dérangé.

&ldquoNe pas divertir ou nourrir des pensées comme &lsquo tout le monde pense que je ne suis pas un bon parent parce que je peux&rsquot contrôler mon enfant.&rsquo Dites-vous fermement d'arrêter si vous pensez comme ça,&rdquo explique-t-elle. Au lieu de cela, rappelez-vous que les bébés pleurent et que c'est tout à fait normal. Cela dit, préparez-vous à apporter tout ce dont vous avez besoin pour apaiser le bébé, dit Johnsen. Vous pouvez également essayer d'obtenir un siège côté couloir dans un avion afin de pouvoir vous promener avec votre enfant pendant un vol.

Gardez vos enfants sur un horaire autant que possible

Si voyager vous rend anxieux parce que vous sortez de votre zone de confort, pensez à ce que c'est pour les enfants. Par exemple, assurez-vous que vous êtes en mesure de les nourrir aussi près que possible des heures normales prévues pour garder une routine, dit Glashow. Elle recommande également d'essayer de prendre un vol pendant une sieste habituelle, d'emporter beaucoup de collations et de s'assurer que vos enfants boivent suffisamment d'eau.

Planifiez, mais ne sur-planifiez pas

C'est bien d'avoir une idée de ce que vous allez faire en vacances, mais n'en faites pas trop, dit Johnsen. Elle recommande également de ne pas trop vous forcer en essayant de fourrer trop de choses dans votre voyage. S'inquiéter de ne pas tout écraser sur votre itinéraire peut être une source d'anxiété.

&ldquoPensez en termes de &lsquostructure flexible,’&rdquo Elaine Taylor-Klaus, éducatrice de parents, coach pour enfants complexes et PDG, a déclaré ImpactADHD à SheKnows. &ldquoD'une part, vous voulez planifier suffisamment pour qu'il y ait du confort. Mais d'un autre côté, ne sur-planifiez pas chaque instant de chaque jour. Prévoyez une structure, et un peu de temps pour être flexible et changer les choses.&rdquo

Débranchez-vous du travail

Évitez autant que possible de penser ou de parler du travail, conseille Johnsen. Cela signifie également désactiver l'accès automatique à votre messagerie professionnelle et à votre téléphone portable, et informer vos collègues que vous ne serez pas disponible, sauf en cas d'urgence. &ldquoÉlargir cela pour ne même pas aborder de sujets négatifs lors d'un voyage,», ajoute-t-elle.

Essaye de te calmer

L'un des meilleurs moyens de surmonter la panique et les accès d'anxiété lorsque vous voyagez est de prendre de grandes respirations ou d'utiliser des exercices de respiration pour vous calmer, dit Melson. &ldquoCela vous aidera à calmer vos pensées en spirale et à améliorer votre humeur,», explique-t-elle. Vous pouvez également essayer la relaxation musculaire progressive, parler ou traiter l'anxiété avec des amis ou des membres de la famille qui vous soutiennent.

Faire une liste de colisage

Préparez vos vacances en dressant une liste de colisage bien avant de partir et préparez-vous à l'avance, sauf pour les articles de dernière minute, dit Johnsen. &ldquoRappelez-vous que tout ce que vous avez oublié, vous pourrez probablement le récupérer lorsque vous y serez,&rdquo ajoute-t-elle. Bien sûr, ce n'est nécessairement le cas si vous partez en randonnée dans des régions éloignées, mais vous vous en sortirez probablement bien dans d'autres situations.

Partez en voyage avec un plan santé

Avant de voyager, assurez-vous de dormir suffisamment et de faire de l'exercice. En outre, la création d'un régime alimentaire sain peut vous aider à faire face à l'anxiété liée au voyage, a déclaré à SheKnows Charley Melson, conseiller clinique professionnel agréé et directeur exécutif de Praxis by Landmark Recovery. Prévoyez de faire de l'exercice pendant que vous vous absentez et mangez aussi sainement que possible. "Le plus important est de ne pas être victime d'habitudes et de méthodes d'adaptation malsaines telles que la consommation d'alcool ou de drogues, qui ne feront qu'exacerber le problème et l'aggraver", explique Melson.

Parlez-vous à travers elle

Si vous êtes anxieux à l'idée de voyager, rappelez-vous (ou à vos enfants) que vous l'avez déjà fait et que vous l'avez surmonté, dit Glashow. Parlez à vous-même et à vos enfants et suivez les étapes de votre voyage : à quoi cela ressemble de passer par la sécurité, ce que vous ferez en attendant votre vol ou votre train, ce que vous ferez s'il est retardé ou annulé, et quoi à attendre du trajet en voiture, en train ou en avion.

&ldquoParcourir ces étapes attendues vous aidera à soulager votre propre &mdash ou celle de vos enfants’ &mdash anxiété,&rdquo Glashow explique. &ldquoParce que vous franchissez les étapes et que vous finissez toujours en toute sécurité à votre destination &mdash, que ce soit à l'heure ou en retard &mdash, tout ira bien et c'est le plus important à vous rappeler.&rdquo

Apportez quelque chose de relaxant ou de distrayant

Si vous savez que vous allez être anxieux, assurez-vous d'apporter quelque chose qui vous aidera à vous détendre et/ou à vous distraire, recommande Glashow. &ldquoCela peut être de la musique, une méditation guidée que vous aimez, un podcast qui aide à vous distraire, un bon film ou une émission de télévision à regarder en voyage, une couverture ou un oreiller de confort de la maison, un animal en peluche ou tout ce qui vous réconfortera, vous rappellera que vous êtes en sécurité et aidez à détourner vos pensées anxieuses », explique-t-elle.

Donc, avant de partir pour votre prochain voyage, planifiez à l'avance (mais pas trop) et comprenez que les choses vont très probablement se dérouler parfaitement, mais au moins vous serez prêt pour cela.


Quels changements de style de vie sont recommandés pour l'anxiété et la dépression ?

Les changements de mode de vie sont des outils simples mais puissants dans le traitement de la dépression et de l'anxiété, et ils sont une composante essentielle d'une approche intégrée du traitement. Dans certains cas, les changements de mode de vie à eux seuls peuvent aider à la dépression ou soulager l'anxiété, il est donc logique de commencer par eux tout de suite. Mais si vous souffrez de dépression ou d'anxiété modérée à sévère, demandez également l'aide d'un professionnel immédiatement. Et si vous ne constatez pas de soulagement des symptômes de dépression légère dans quelques mois, demandez également l'aide d'un professionnel.

Les changements de style de vie qui peuvent aider comprennent les suivants.

Exercer

L'exercice est l'endroit le plus important pour commencer. De nombreuses études bien conçues ont montré que l'exercice était efficace pour améliorer l'humeur et réduire les symptômes de la dépression. En ce qui concerne l'anxiété, de nombreuses études ont également trouvé une amélioration des symptômes d'anxiété avec une activité physique accrue, en particulier des mouvements conscients, tels que le yoga, le tai-chi et le qigong.

L'exercice stimule le corps à produire de la sérotonine et des endorphines, qui sont des substances chimiques présentes dans le cerveau (neurotransmetteurs) qui aident à la dépression. Mais cela n'explique que partiellement les impacts positifs de l'exercice sur la dépression.

La participation à un programme d'exercices peut :

Augmenter l'estime de soi

Créer un sentiment d'autonomie

Améliorer les connexions et les relations sociales

Toutes ces choses ont un impact positif sur une personne déprimée ou anxieuse.

Démarrer un programme de marche

Marcher seulement 30 minutes par jour peut réduire considérablement votre risque de maladies chroniques majeures, notamment l'anxiété et la dépression. Lisez ces conseils pour commencer.

Utilisez les idées suivantes pour démarrer votre propre programme de marche.

  • Portez le podomètre pendant quelques jours et voyez combien de pas vous faites en moyenne.
  • Fixez-vous un objectif quotidien et travaillez (ou marchez) jusqu'à celui-ci. Un bon objectif est d'augmenter progressivement votre nombre moyen de pas quotidiens afin de vous habituer à l'augmentation de la distance. Les recommandations varient sur la vitesse à laquelle augmenter les étapes. Entre 500 et 2 000 pas par semaine est raisonnable.
  • Enregistrez vos pas quotidiens dans un journal ou un carnet.

Il existe de nombreuses façons d’augmenter vos pas quotidiens :

  • Choisissez une place de parking plus éloignée
  • Prenez les escaliers
  • Rendez-vous dans le dortoir d'un ami ou dans le bureau d'un collègue au lieu d'utiliser le téléphone ou le courrier électronique
  • Promener le chien
  • Marchez avec un ami chaque jour

Trouvez des moyens de marcher même pendant les mois d'hiver ou par mauvais temps.

  • Marcher dans les centres commerciaux
  • Piste d'école locale ou centre de fitness
  • 3-5min "pauses de marche" pendant le temps d'étude/travail/etc

Si vous ressentez de la douleur ou de l'inconfort, consultez votre fournisseur de soins primaires.

N'oubliez pas qu'il faut environ six mois pour « enfermer » un nouveau comportement. Considérez votre programme de marche comme un changement permanent de votre comportement. Si vous maintenez votre programme de marche pendant au moins six mois, vous avez beaucoup plus de chances de maintenir ce changement à long terme.

Le cerveau est l'une des parties du corps les plus métaboliquement actives et a besoin d'un flux constant de nutriments pour fonctionner. Une mauvaise alimentation peut ne pas fournir les nutriments nécessaires à la production de neurotransmetteurs et peut provoquer des symptômes d'anxiété ou de dépression.

    Mangez sainement. Remplissez votre assiette d'aliments frais et entiers, buvez beaucoup d'eau, consommez suffisamment de calcium et réduisez les graisses trans pour suivre les directives alimentaires actuelles.
  1. Prenez soin de votre intestin. Prendre des probiotiques supplémentaires avec deux ou plusieurs cultures vivantes (par exemple lactobacillus et bifidobacerium) et manger des aliments fermentés, tels que le yaourt et le miso, aide à soutenir un système digestif sain.
  2. Couper les boissons sucrées. Le thé sucré, le soda et le punch aux fruits peuvent contribuer à la dépression. Une étude récente a révélé que les personnes qui boivent au moins quatre tasses ou canettes de soda par jour sont 30 % plus susceptibles d'être déprimées que les personnes qui n'en boivent pas. La même étude a rapporté que ceux qui buvaient du café non sucré chaque jour (soit ordinaire soit décaféiné) rapportaient moins de dépression que les non-buveurs de café.
  3. Essayez le décaféiné. Étant donné que d'autres études montrent que la consommation à long terme de caféine a été associée à l'anxiété, le café décaféiné peut être le meilleur choix pour certains. Si vous êtes un consommateur régulier de caféine, une réduction progressive sera mieux tolérée.

De l'alcool

Les populations déprimées ont plus de problèmes avec la consommation d'alcool même si l'alcool lui-même est un dépresseur. La consommation d'alcool peut être un moyen par lequel les individus s'auto-soignent, essayant d'engourdir la douleur de leur dépression.

Les personnes souffrant de dépression devraient arrêter de boire de l'alcool. Si l'abus d'alcool sous-tend la dépression, il est essentiel qu'il soit traité directement.

Dormir

Un mauvais sommeil a un effet important sur l'humeur, en partie parce que les neurotransmetteurs nécessaires pour soutenir l'humeur sont reconstitués avec le sommeil. Nous avons donc besoin d'un sommeil réparateur pour maintenir un cerveau équilibré et aider à soulager la dépression et l'anxiété.

Gérer l'insomnie naturellement Les personnes qui ne dorment pas suffisamment, en durée ou en qualité, chaque nuit sont plus susceptibles de développer une dépression majeure que celles qui dorment toute la nuit. De plus, les recherches montrent que les personnes privées de sommeil ont une tendance beaucoup plus forte à classer les images neutres comme « négatives », de sorte que même les objets du quotidien peuvent sembler plus menaçants et contribuer à l'anxiété.

Faites de l'obtention de la quantité de sommeil de bonne qualité dont vous avez besoin une priorité.

Pensées et émotions

Les attitudes négatives et les sentiments d'impuissance et de désespoir peuvent perturber l'équilibre hormonal du corps et épuiser les substances chimiques du cerveau nécessaires aux sentiments de bonheur ou de calme, ainsi qu'avoir un impact néfaste sur le système immunitaire et d'autres parties de notre corps.

Certains types d'entraînement mental, comme la méditation ou la pensée positive, peuvent affecter notre perception du monde et nous faire nous sentir plus calmes, plus résistants et plus heureux. D'autres chercheurs ont identifié de nombreuses autres attitudes utiles, telles que le pardon, la gratitude et la gentillesse, qui peuvent aider à soulager la dépression et l'anxiété. Ceux-ci peuvent être développés avec la pratique.

Changez votre réponse émotionnelle

Nous avons tendance à croire que nos émotions font partie de qui nous sommes et ne peuvent pas être changées. La recherche a montré que ce n'est pas le cas. Les émotions peuvent être modifiées par :

  1. Modifier la situation (par exemple, quitter un emploi épuisant)
  2. Déplacer notre attention (par exemple, remarquer la beauté du jour au lieu de la circulation)
  3. Recadrer notre point de vue (par exemple, « cette personne est stressée » plutôt que « il ne m'aime pas »)

Réduction du stress

Trop de stress exacerbe la dépression et l'anxiété. L'apprentissage de stratégies pour aider à minimiser l'impact négatif du stress peut apporter un sentiment de contrôle et de calme, même face à des facteurs de stress.

Trois façons de vaincre le stress

  1. Identifiez ce qui crée du stress pour vous et voyez si vous pouvez apporter des changements dans votre vie pour réduire ces facteurs de stress.
  2. Apprenez des techniques de relaxation pour vous aider à réduire votre réaction aux facteurs de stress et cultivez des réponses intentionnelles et utiles.
  3. Cultivez la résilience afin que vous puissiez mieux gérer les facteurs de stress de la vie qui ne sont pas évitables.

Aide sociale

Des relations solides et des réseaux de soutien social réduisent l'isolement et la solitude, deux facteurs de risque clés de la dépression. Bien que l'anxiété puisse parfois nous amener à éviter les autres et à nous isoler, contacter nos amis et notre famille peut en fait nous aider à gérer l'anxiété en offrant du soutien et en nous aidant à évaluer de manière réaliste les menaces. Voici quelques conseils pour rester connecté :

  • Restez en contact régulier avec vos amis et votre famille.
  • Envisagez de rejoindre une classe ou un groupe.
  • Obtenez un soutien social grâce au bénévolat (et ressentez la satisfaction d'aider les autres !)
  • Lien avec un animal de compagnie. Physiquement, avoir un proche (à deux ou quatre pattes) proche nous apaise et réduit le risque de bagarre ou de fuite.

But

Des recherches approfondies ont montré que les personnes ayant un sens aigu du but sont mieux à même de gérer les hauts et les bas de la vie. Le but peut offrir un tampon psychologique contre les obstacles. Ainsi, une personne avec un sens aigu du but reste satisfaite de la vie même lorsqu'elle traverse une journée difficile. Selon la chercheuse Barbara Fredrickson, ce type de résilience à long terme peut conduire à moins d'inquiétude et à un plus grand bonheur au fil du temps.

La spiritualité aide également les gens à relever des défis et à continuer. Avoir une solide perspective spirituelle peut vous aider à trouver un sens aux circonstances difficiles de la vie.

Investir dans le but

✔ Passez du temps à réfléchir chaque jour à vos valeurs et agissez intentionnellement en fonction de celles-ci.

✔ Utilisez vos dons et talents personnels au profit des autres (par exemple, faites rire votre nièce avec votre sens de l'humour unique).

Faites attention à ce qui provoque une sensation de « flux » ou une absorption agréable et saine qui vous fait perdre toute notion du temps – cela est probablement lié à votre vocation dans la vie.

Avis de non-responsabilité : Les informations contenues dans cette page du site Web ne doivent pas être utilisées à la place d'un traitement médical par un fournisseur de soins de santé ou de santé mentale.

Carek, P.J., Laibstain, S.E., Carek, S.M. Exercice pour le traitement de la dépression et de l'anxiété. Journal international de psychiatrie en médecine 41 (1), 15-28.

Cooney, G.M., Dwan, K., Greig, C.A., Lawlor, D.A., Rimer, J., Waugh, F.R., McMurdo, M., Mead, G.E. (2013). Exercice pour la dépression. Base de données Cochrane des revues systématiques du 12 septembre 9 : CD004366.

Emmons, Henry MD. (2010) La chimie du calme. Un plan puissant et sans drogue pour calmer vos peurs et surmonter votre anxiété. New York : Simon et Schuster.

Emmons, Henry MD. (2006) La chimie de la joie: Un programme en trois étapes pour surmonter la dépression grâce à la science occidentale et à la sagesse orientale. New York : Simon et Schuster. www.partnersinresilience.com

Emmons, H., Bourgerie, S., Denton, C., Kacher, S., (2012) Cahier d'exercices sur la chimie de la joie : surmonter la dépression en utilisant le meilleur de la science du cerveau, de la nutrition et de la psychologie de la pleine conscience.

Frederickson, B. (2009). Positivité. New York : Presse de Trois Rivières.

Guo, X., Park, Y., Freedman, N.D., Sinha, R., Hollenbeck, A.R., Blair, A., Chen, H. (2014). Les boissons sucrées, le café et le thé et le risque de dépression chez les adultes américains plus âgés. PLoS One 9(4) : e94715.

Herring, député, O'Connor, P.J., Dishman, R.K. (2010). L'effet de l'entraînement physique sur les symptômes d'anxiété chez les patients : une revue systématique. Archives de médecine interne 170(4), 321-331.

Jaremka, L.M., Fagundes, C.P., Glaser, R., Bennett, J.M., Malarkey, W.B., Kiecolt-Glaser, J.K. (2012). La solitude prédit la douleur, la dépression et la fatigue : comprendre le rôle du dérèglement immunitaire. Psychoneuroendocrinologie pii : S0306-4530(12)00403-9. doi: 10.1016/j.psyneuen.2012.11.016. [Publication électronique avant impression].

Jayakody, K., Gunadasa, S., Hosker, C. (2014). Exercice pour les troubles anxieux : une revue systématique. Journal britannique de médecine sportive 48 (3) 187-96.

Rethorst, C.D., Trivedi, M.H. (2013). Recommandations fondées sur des preuves pour la prescription d'exercices pour le trouble dépressif majeur. Journal of Psychiatric Practice 19(3), 204-12.

Rethorst, C.D., Wipfli, B.M., Landers, D.M. (2009). Les effets antidépresseurs de l'exercice : une méta-analyse d'essais randomisés. Médecine du sport 39(6), 491-511.

Sarris, J., Moylan, S., Camfield, D.A., Pase, M.P., Mischoulon, D., Berk, M. (2012). Médecine complémentaire, exercice, méditation, régime alimentaire et modification du mode de vie pour les troubles anxieux : une revue des preuves actuelles. Médecine complémentaire et alternative fondée sur des preuves Epub 27 août. doi: 10.1155/2012/809653.

Tempesta, D., Couyoumdjian, A., Curcio, G., Moroni, F., Marzano, C., De Gennaro, L., Ferrara, M. (2010). Le manque de sommeil affecte l'évaluation des stimuli émotionnels. Bulletin de recherche sur le cerveau 82(1-2), 104-8.


La pollution de l'air

Qu'il s'agisse des déplacements nécessaires au transport des aliments, des emballages utilisés pour contenir ces aliments ou des déchets produits en cours de route, de nombreux aspects de la production alimentaire contribuent aux émissions de gaz à effet de serre.

Récifs coralliens blanchis

L'un des effets les plus néfastes de la pollution de l'air et des gaz nocifs est la hausse des températures mondiales. "The ocean has absorbed more than 90 percent of the extra heat caused by our greenhouse gas emissions, causing the temperature of the ocean to rise," says Ryan Bigelow, senior program manager for Monterey Bay Aquarium&aposs Seafood Watch Program. "This has led to coral bleaching, more toxic algae blooms, and disruptions to the marine food web." Bigleow says that nearly half of the world&aposs coral reefs today have already disappeared. "Unfortunately, these are vital for supporting biodiversity and thousands of marine species, as well as the seafood industry."

The seafood industry is already in a fragile state due to bycatch (when fish or other marine species are caught unintentionally when a fisherman is targeting a different species or size of fish) and overfishing of endangered species caused by commercial fisheries. This means the supply of fish will continue to diminish beyond the rate that they&aposre able to replenish.

What you can do: When shopping for seafood, refer to the Seafood Watch for sustainable recommendations to help reduce your purchase&aposs impact on the environment. 

Increased Food Miles

Food miles refer to the distance of transporting food—such as by plane, boat, or truck—multiplied by the quantity of food transported by mass. Research shows that about 0.2 percent of food miles come from air travel, nearly 60 percent come from boat travel, and approximately 31 percent are by road. However, due to the limited capacity of air-freighted products per trip compared to land or water travel, studies indicate that transporting food by air emits 50 times as many greenhouse gases as transporting the same amount by sea, five times as much as by road. Typically, foods with a short shelf life that are produced internationally are air-freighted due to their perishable nature, increasing their carbon footprint by mass for the product exponentially.

What you can do: Some ways to reduce food miles are shopping locally at farmers&apos markets, eating seasonal products while they are actually in season, grocery shopping less frequently, and even growing your fruits and veggies in your backyard or a community garden. Grocery delivery companies, such as Imperfect Foods, adapt their business models to help reduce food miles. They do so by "batching customers and neighborhoods together to reduce miles traveled, and purposefully shipping by neighborhood one day a week to deliver groceries to [an] entire community in one trip," says Madeline Rotman, head of sustainability for Imperfect Foods. 

Food Waste

Another highly impactful contributor to climate change comes from food waste. According to the World Resources Institute, an astounding one-quarter of the calories the world produces are thrown away, spoiled in supply chains, and wasted by retailers, restaurants, and consumers. According to a study by Poore and Nemecek (2018), this means that about 6 percent of global greenhouse gas emissions come from food waste alone.

To stop the abundance of food waste, companies like Imperfect Foods "work with farmers and producers to purchase perfectly delicious and nutritious food that may not meet conventional grocer&aposs aesthetic standards and would have gone to waste," explains Rotman. The company "rescues items that would&aposve otherwise fallen through the cracks of our food system," she says. Last year, as a result of reduced travel and mass gatherings throughout the pandemic, airlines and other public entertainment centers had surpluses of products they would have quickly sold through otherwise. "We were able to repurpose, for example, snack trays and movie theater popcorn and deliver them to consumers, eliminating unnecessary waste. In 2020, our food sourcing strategy saved over 50 million pounds of food," she says. 

What you can do: Food waste often occurs without intention, like innocuous household practices like food storage or disposal done incorrectly. To help mitigate the impact of food waste and reducing the quantity that makes its way to greenhouse gas-emitting hubs (like landfills), composting can help provide a solution. According to the United States Environmental Protection Agency (EPA), composting reduces methane emissions, eliminates the need for chemical fertilizers, promotes higher yield of crops, enhances water retention in soil, among many other benefits. Composts at every Imperfect Foods&apos fulfillment centers helped "divert over 75 percent of our waste from landfills" in 2020, Rotman says.  

Increased Methane Emissions

Another critical issue contributing to the greenhouse effect on our planet is methane emission from livestock digestion. Though not as prominent as carbon dioxide, methane is far more detrimental and potent. According to the EPA and the American Farm Bureau Federation, methane emissions account for about 10 percent of all greenhouse gases. According to Andrew Walmsley, Congressional relations director at the American Farm Bureau Federation, "methane digesters not only help better manage the nutrients coming out of our animals, but can also create renewable energy, renewable natural gas, and renewable electricity." He notes that the bureau is a "strong proponent of biofuels like ethanol and biodiesel. The use of biofuels has helped reduce greenhouse gas emissions by 71 million metric tons, which is equivalent to taking 17 million cars off the roadways."

What you can do: Consider reducing your beef consumption by even one meal per week. A study held in France found that swapping out beef for pork saved 30 percent of the greenhouse gas emissions that would have come from beef. Poultry has an even smaller climate footprint than pork.


Ways Anxiety Impairs Communication

Every type of anxiety has the potential to impair communication. Some may find their anxiety only affects them in social situations while others may find it affects them all the time.

There is no single issue that impairs communication when you have anxiety. Rather, there is a host of potential issues that can make it difficult to communicate. Voici quelques exemples :

  • Distracted Thinking One of the main issues caused by anxiety may be distracted thinking. You may find yourself anxiously thinking about numerous things, find yourself overly focused on the way you feel, or find yourself stuck on a particular thought. Regardless of what the issue is, distracted thinking makes it very hard to listen and hold a conversation, and your ability to communicate is impaired as a result.
  • Overthinking From Nervousness Being nervous can create problems with overthinking. When you're nervous while talking to someone else, it's not uncommon to overthink each and every word you're about to say in an effort to make sure that you say the right thing. But when you are rethinking everything you are about to say, it disrupts the natural flow of conversation.
  • Tongue Stumbling Anxiety can make natural movements feel unnatural or bizarre. A great example is stumbling over your tongue. Generally, your tongue moves exactly as it needs to in order to make the sounds and letters you want to make. But when you have anxiety, it's not uncommon for some automatic body movements to become less automatic because your brain focuses on that action. This can make it harder to move your tongue correctly, leading you to stumble over your words.
  • Lightheadedness/Trouble Thinking/Loss of Reality In some cases of extreme anxiety – most notably with panic attacks – there are several issues that can impair thinking. Anxiety can essentially overload your brain. It can cause a loss of reality which makes it nearly impossible to hear or think coherent thoughts. It can also cause lightheadedness and trouble thinking. In these cases, the impaired thinking often doesn't resolve itself until the panic attack has subsided and disrupted breathing gets back under your control.
  • Trouble Listening Finally, when you are focused on your anxiety it can cause trouble with listening and understanding what the other person is saying. This is often due to the distracted thinking, as mentioned above. Becoming anxiously focused on the person’s facial expressions or nonverbal communication can impact your ability to listen and pay attention to what they are saying. Anxiety about the content of the person's message may lead you to focus too much on any one particular word or phrase which can cause you to miss out on the other content that is necessary to respond correctly.

While all types of anxiety can impair communication, different issues may come up based on the type of anxiety you experience.


The Psychology Behind Cleaning

There&rsquos some science behind the connection between cleaning and decreased anxiety, as well. A small study published in the journal pleine conscience found that participants who engaged in mindfully washing the dishes &mdash meaning they took a moment to inhale the scent of the soap and to allow their skin to absorb the warmth of the water &mdash reported a 27% reduction in nervousness, along with a 25% improvement in "mental inspiration."

Temporary anxiety can lead to cleaning more meticulously, according to a 2015 study from University of Connecticut. Researchers theorized that people gravitate toward repetitive behaviors (such as cleaning) during times of stress. Pourquoi? It&rsquos all about control.

"We want to be able to do something when we get anxious, and what we really want is to be in control and take action," says Alicia H. Clark, Psy.D., a licensed clinical psychologist and author of Hack Your Anxiety: How to Make Anxiety Work for You, in Life, Love, and All That You Do. "While there are times we have to accept some situations in life, we do not have to accept an untidy home."

She further explains that "healthy anxiety" (anxiety that is not debilitating or stands in the way of one&rsquos daily responsibilities) is a normal emotion that can be beneficial. "It grabs our attention to the things we care about the most,&rdquo Dr. Clark continues. "It's energy being generated without an outlet. Anxiety can cause a lot of angst and unsettled feelings, yet it&rsquos supposed to be motivating."

In fact, she discusses the healing powers of cleaning with her patients. "When we look at our environment, we take it all in visually," she says. "If we&rsquore already dealing with a lot in our mind and now we&rsquore looking at a lot [of dust or stuff] in our home or office space, it can make us feel stuck and bogged down."


How to Prevent (and Reverse) Cavities Naturally

1. Go Paleo


Not only does following a Paleo diet significantly reduce the amount of phytic acid you eat, but it’s also full of healthy fats and minerals needed for gum health, by recommending foods such as bone broth, leafy greens, and grass-fed meats.

2. Use Mineralizing Toothpaste

Mineralizing toothpastes can help replenish minerals in tooth enamel and further prevent tooth decay. You can make your own mineralizing toothpaste at home with coconut oil, trace minerals from a trace mineral dropper (from a natural food source, such as phytoplankton), baking soda and food grade essential oils.

3. Oil Pulling

Oil pulling is an ancient Ayurvedic remedy for natural detoxification, which helps remove harmful bacteria in the mouth. Oil pulling is said to draw out toxins and bacteria from your teeth and gums, and prevents these toxins from entering your GI tract which benefits the rest of your body as well (13). By eliminating oral bacteria, oil pulling can also help prevent bad breath and may
also help whiten teeth.

Oil pulling is simple and easy: all you need is a tablespoon of coconut oil. As soon as you wake up (before brushing your teeth), swish the oil around in your mouth for 20 minutes. You may want to do this while you shower or get ready.

Be careful not to swallow the oil because it will absorb the bad bacteria in your mouth (and the last place you want that bacteria to end up is in your stomach). Once you’re done swishing the oil, spit out the mixture in the toilet or sink, rinse, and follow with your usual brushing and flossing routine. You can do this every morning for best results.

The Bottom Line: Keep your teeth healthy by removing phytic acid from your diet, use a mineral toothpaste and try oil pulling.

About Brandi Black

Brandi Black is a Registered Holistic Nutritionist and the creator of Feel Best Naked, a health blog for women who want to clear up their skin, lose the muffin top and make the bloat disappear. After years of experiencing (and then healing) her own unbalanced hormones, she's now obsessed with helping other women feel spectacular in their own skin with natural remedies for hormone balance.


Voir la vidéo: Comprendre le traumatisme #4 Neuf pistes pour sortir du traumatisme (Octobre 2021).